Préparer une galette des rois : recette

Bonjour à toutes !

Aujourd’hui, je vous propose une petite recette sympa et plutôt facile ! Vous le savez certainement, l’Epiphanie approche : elle se fêtera le 6 janvier ! A cette occasion, la tradition veut qu’on déguste une galette des rois.

UN PETIT PEU D’HISTOIRE

L’Epiphanie est le résultat d’une longue tradition remontant très loin avant la naissance de Jésus et résultant d’un mélange de traditions païennes et chrétiennes.

Il faut remonter au XIIIe ou au XIVe siècle pour retrouver les premières traces du partage d’une galette lors de l’Epiphanie. Une galette, partagée en autant de portions que de convives plus une : la « part du pauvre », c’est-à-dire destinée au premier pauvre qui se présentait. On parle d’abord d’un gâteau doré et de forme ronde, une description qui peut rappeler le soleil et dont le culte des Saturnales. Pendant ces festivités de 7 jours, les excès étaient permis et il était d’usage d’offrir des gâteaux à son entourage. Une tradition qui, au Moyen-Age, est devenue celle du « gâteau des rois ». Pour certains, l’appellation viendrait de la redevance qu’il fallait verser à son seigneur à la même époque. Redevance généralement accompagnée elle-même d’un gâteau.

Quant à la fève, elle aurait précédé la galette puisqu’elle date elle aussi de l’empire romain. Il était d’usage en effet dans la Rome antique de tirer au sort le roi d’un festin grâce à un jeton noir ou blanc. Il est aussi dit qu’un roi était désigné par ce biais parmi les soldats d’une garnison ou dans une famille lors des Saturnales et qu’il pouvait ainsi, pendant une journée, réaliser tous ses désirs commander tout ce qu’il lui plaisait. Une légende rapporte également une autre origine de la fève : la légende de Peau d’âne, inspirée du conte de Charles Perrault. C’est ainsi en oubliant sa bague dans un gâteau destiné au prince que Peau d’âne aurait inspiré cette étrange coutume.

Enfin, la tradition d’envoyer le plus jeune des convives sous la table pour désigner à qui revient chaque morceau de la galette serait arrivée à la même époque. Lors des Saturnales toujours, le maître de maison demandait en effet au plus jeune de la famille, censé être le plus innocent, de désigner à quel convive il doit distribuer la part qu’il tient en main. L’enfant est généralement surnommé Phébé (pour « Phœbus » ou « Apollon »), en référence à un oracle d’Apollon.

Le 6 janvier tombant très souvent en semaine, la tradition veut qu’on mange la galette des rois 2 dimanches après la naissance du Christ soit, le plus souvent, le premier week-end de janvier !

A cette occasion, un certain nombre de personnes commandent leur galette dans les boulangeries… Je vous explique pourquoi je ne le fais pas.

D’abord, la galette des rois est le seul gâteau que je mange car une préparation à la pâte d’amandes me plait beaucoup… Trop souvent, il « gâche » la galette des rois en insérant de la confiture d’abricot en dessous et ça ne me plait pas du tout. La préparation à la poudre d’amandes est bien meilleure ! Ensuite, les galettes sont vendues entre 15 et 20€ en boulangerie… Je trouve ça trop cher ! Quand aux grandes surfaces, elles la proposent à 7€ mais elle n’est pas excellente …

C’est pour ces raisons que je réalise chaque année ma propre galette des rois !

Il est vrai que la poudre d’amandes n’est pas bon marchée (environ 5€ les 125g) mais le reste des ingrédients est très abordables et votre galette sera meilleure, moins chère, vous serez fières de vous mais surtout, vous pourrez la déguster tiède, tout juste sortie du four 😉 !

RECETTE : la GALETTE DES ROIS

Galette des Rois

Je vous propose donc la recette traditionnelle de la galette ! 🙂

Vous aurez besoin de :

Montage 1 ingrédients

Vous aurez également besoin d’ustensiles :

Montage 2 ustensiles

PREPARATION

Pour commencer, dans le saladier, mélanger le beurre mou (mettez-le par exemple sur le radiateur préalablement), le sucre impalpable et la poudre d’amandes. Utilisez le batteur à pâte, c’est-à-dire les crochets.

3

Ensuite, ajoutez les 2 oeufs entiers et mélangez jusqu’à ce qu’ils soient parfaitement incorporés.

Pour terminer, ajoutez 1/2 ampoule d’arôme d’amandes amères et mélangez jusqu’à obtention d’un mélange homogène.

Continuez en déroulant la première pâte feuilletée. Conservez la feuille de cuisson et étalez la pâte sur la plaque du four.

Montage 3 humidifiez

Mettez un peu d’eau dans un bol et humidifiez les extrémités de la pâte feuilletée à l’aide d’un pinceau de cuisine.

Puis, disposez le mélange à base de poudre d’amandes au centre de la pâte.

Montage 4 pate et recouvrir

A l’aide de la spatule, répartissez la préparation jusqu’à maximum 2,5cm des extrémités.

Continuez en déroulant la 2ème pâte feuilletée et disposez-la délicatement sur la première.

Pour bien souder la pâte, utilisez vos doigts. Pressez les deux pâtes l’une contre l’autre. Faites cette opération sur tout le contour.

Montage 5 embellir la pâte

Ensuite, retourner la pâte que vous avez « soudée » vers le haut pour former un ourlet, comme en couture. Le but est que ce soit esthétique pour la cuisson.

Pour terminer de fermer la pâte et réaliser un joli dessin sur celle-ci, utilisez une fourchette et appuyez à l’aide de celle-ci sur tout le contour, toujours vers l’intérieur.

Montage 6 losanges

Réalisez de jolis losanges sur la pâte qui seront magnifiques après la cuisson.

Pour cela, utilisez la pointe d’un couteau pointu. Appuyez suffisamment mais pas trop pour ne pas transpercer la pâte. Réalisez les parallèles dans un sens et puis dans l’autre pour la formation de losanges.

Montage 7 jaune d'oeuf

Cassez un oeuf et ne gardez que le jaune.

A l’aide de votre pinceau de cuisine, badigeonner toute la pâte avec le jaune d’oeuf. Commencez par toutes les extrémités et finissez par l’intérieur. Ce jaune d’oeuf permettra de donner une superbe couleur dorée à la galette !

25

Enfournez la galette dans un four préchauffé à 240 degrés.

Les fours à chaleur tournante n’ont pas besoin d’être préchauffés. Pour les autres, utilisez la position sole/voûte.

10 minutes

240 degrés

Pour commencer, cuisez la galette à 240 degrés durant 10 minutes.

20 minutes

180 degrés

Continuez la cuisson durant 20 minutes à une température de 180 degrés !

Pour vérifier si votre galette est cuite, utilisez un couteau pointu que vous allez insérer dans la galette en fin de cuisson. Si en le retirant il n’y a rien sur le couteau, c’est que votre galette est cuite.

IMG_2927

C’est prêt !

Comme vous le voyez après cette recette, celle-ci est à la fois simple et rapide ! 10 à 15 minutes de préparation et 30 minutes de cuisson… De quoi la préparer rapidement si vous êtes à court de sucreries un jour ou l’autre ! 🙂

28

L’avantage d’avoir fait votre galette des rois est que vous pourrez la déguster tiède… Et tiède, elle est encore meilleure !

De plus, celle-ci est entièrement composée de poudre d’amandes et ne contient pas de couche d’abricot, ce qui ravit encore plus mes papilles.

C’est vraiment LE gâteau qui me plait… Le seul que je mange !

IMG_2928

Comme vous le voyez, le jaune d’oeuf a permis à la pâte d’être bien dorée et très lumineuse !

IMG_2929

IMG_2932

La cuisson en deux temps permet aux extrémités de la pâte d’être croustillantes et au coeur d’être moelleuse et parfaitement feuilletée.

IMG_2933

IMG_2936

IMG_2935

IMG_2937

J’espère que cette recette vous plaira comme elle m’a plu à moi !

Bonne fête de l’Epiphanie et bon appétit 😉 !

With Love,

Signature apd juillet 2015

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.